David DELESALLE
Mobile 3
Oeuvre acquise par le Conseil départemental de la Dordogne en 2009
L'univers de l'artiste

Assimilé au courant de l’art concret, voire réaliste, le peintre-graveur David Delesalle établit un panorama remanié de la nature morte contemporaine, autour d’un corps à corps avec la matière – encre ou peinture – et son support – papier ou toile. Alternant peinture et gravure, il prend pour sujet des éléments prélevés du quotidien, afin d’interroger nos liens avec l’environnement qui nous entoure. C’est ainsi qu’au début des années 2000, l’artiste se jette avec audace sur les radis, rouges ou blancs, puis s’empare des choux, betteraves et pommes de terre. Ses plus grandes conquêtes se font dans le panier de la ménagère. Une paire de gants de jardin, un seau, un aspirateur, une multiprise, des clous, une boiteà oeufs ou encore une cafetière colorée, objets de toutes les convoitises de supermarché, l’émerveillent tout autant.

Attiré par une technique ancestrale, revisitée notamment par le groupe expressionniste allemand Die Brücke, David Delesalle s’illustre tout particulièrement dans la gravure sur bois. Pour enlever de la matière, il utilise aussi bien la défonceuse ou la tronçonneuse, pour leur côté « arraché » et « mordant», que les ciseaux à bois, plus traditionnels. Cette notion de destruction devient le principe même de la création.

Pour une seule oeuvre, l’artiste peut intervenir sur pas moins de trois ou quatre panneaux de contreplaqué puisqu’il doit sculpter autant de matrices qu’il y a de couleurs à imprimer. « En gravure, explique-t-il, tout ce qui est retiré est définitif, alors qu’en peinture il y a toujours la possibilité de recouvrir. C’est la démarche inverse. Mais, avec le procédé de mise en couleur, je retrouve une certaine picturalité. Les planches se superposent, le jeu des couleurs imprimées les unes sur les autres crée des dégradés ». Ainsi, il déstructure et reconstruit à la fois, dans une sorte de dialogue constant entre un savoir-faire ancien et notre civilisation actuelle.

David Delesalle met sa pertinence et sa technique au service d’un travail d’étude et d’analyse : analyse de la forme mais surtout analyse conceptuelle du motif. Il pose tout d’abord la question du sujet. Pour lui, tout est prétexte à une composition, peu importe ce qu’il représente, l’essentiel est de donner du sens. Proche de cette démarche, le peintre Philippe Cognée, qui s’inspire également de vues familières, transcende la banalité quotidienne en la perdant dans le flou, ce qui donne au sujet une autre dimension, plus spirituelle selon lui.

Dans l’oeuvre de David Delesalle, l’objet peint ou gravé nous hypnotise, comme si nous ne l’avions jamais réellement vu. L’utilisation de grands formats avoisinant souvent les deux mètres ajoute une présence inhabituelle aux objets. En confrontant la globalité et le détail, le ludique et le sérieux, il trouble notre perception de ce qui est du domaine de l’art et de ce qui appartient à la vie quotidienne.En grandeur nature, il saisit la vie de tous les jours, la plus simple, la plus banale, à la fois triviale et merveilleuse.

 

Fermer la fenêtre

 

David DELESALLE


Son univers

 

 

 

En savoir +

David DELESALLE
Le Siette
24600 ALLEMANS
06.88.27.03.86

Contactez-moi

 



© F.D.A.C. 2010 Tous droits réservés